LES PHEROMONES, C'EST QUOI ?

Le terme phéromone est né à partir des racines grecques : pherein (transporter) et hormon (exciter).

Ainsi, les phéromones furent initialement définies comme : « des substances sécrétées par des individus et qui, reçues par d'autres individus de la même espèce, provoquent une réaction spécifique, un comportement ou une modification biologique »

Les phéromones ou phérohormones sont des substances organiques que l'on peut comparer à des hormones.

Les animaux comme les végétaux en émettent pour qu'elles agissent comme des messagers à l'intérieur du groupe auquel ils appartiennent. C'est ainsi qu'ils transmettent les informations importantes comme c'est le cas en matière d'attraction sexuelle.

Très puissantes, certaines peuvent même voyager et être détectées à plusieurs kilomètres. Si l'odorat est le principal sens de détections des phéromones chez les mammifères et les reptiles, chez les insectes, en revanche, c'est leurs antennes qui jouent ce rôle.

C'est donc ici par contact et par les récepteurs gustatifs que les phéromones seront perçues.

Leur rôle est plus qu'indispensable lors des périodes d'accouplement de toutes les espèces.

Les phéromones sexuelles des insectes leur permettent de ne pas dénaturer leur espèce en empêchant les associations qui seraient contre nature. C'est ainsi, le papillon de nuit ne peut que rêver s'accoupler avec la grande et merveilleuse Paon du jour.

C'est la dure loi de la nature...

La communication chimique, principal moyen de communication chez tous les organismes vivants, se fait par le biais de phéromones.

Avec l'évolution scientifique, il est désormais possible de reproduire des phéromones de synthèse. Elles sont utilisées notamment en cosmétique, dans les parfums qui suggèrent des effets sexuels ou attractifs, mais surtout en agriculture pour protéger les cultures. Elle deviennent un véritable insecticide naturel et un outil de régulation de la biodiversité permacole.

Par exemple, au début du printemps, les processions de la chenille processionnaire sont terminées et le processus de transformation en chrysalides est entamé. Dès le début juin, c'est le bon moment pour intervenir avec les pièges à phéromones pour limiter la population des papillons de la chenille processionnaire.

Dans ce domaine les techniques de piège à phéromone permettent de capturer les insectes mâles et donc de limiter les possibilités de reproduction pour les insectes femelles.

Piège Professionnel à Phéromone Funnel Trap pour papillon sans phéromone
Piège Professionnel à Phéromone Funnel Trap pour papillon sans phéromone
Découvrir nos autres sites sur les nuisibles...
Depuis 2007, les meilleurs produits dans notre boutique ...
...et les annuaires des professionnels de la lutte contre les nuisibles...